Côte d’Ivoire : La dette publique franchit le seuil de 20 000 milliards FCFA à fin 2021

La dette publique ivoirienne a franchi le 31 décembre 2021, le seuil symbolique de 20 000 milliards FCFA pour s’établir à 20 250,1 milliards FCFA (34 896 millions de dollars USD), contre un encours de 16 802,3 milliards FCFA fin décembre 2020, soit une nette hausse de 20,52% (+3 447,8 milliards FCFA), selon les données officielles consultées par Sika Finance.

Rapporté au PIB de 39 190,4 milliards FCFA, le taux d’endettement de l’Etat ivoirien est ressorti à 51,7% en 2021, contre 47,6% un an plus tôt, soit un accroissement de 4,1 points de pourcentage.

Cette évolution imprimée notamment par le creusement du déficit budgétaire qui s’est établi à 1 970,4 milliards FCFA, est perceptible à travers la hausse conjuguée de la dette intérieure (+31,65% à 7 959,2 milliards FCFA) et de la dette extérieure (+14,3% à 12 290,9 milliards FCFA).

Le portefeuille de la dette de l’Etat ivoirien est essentiellement constitué des emprunts contractés à moyen et long terme, dont un encours de 10 564 milliards FCFA pour les obligations et les eurobonds de plus d’un an de maturité.

Concernant le risque de change, il demeure modéré dans la mesure où 61,8% de la dette extérieure est libellée en euro, contre seulement 18,9% en dollar et 3,4% en yen.

on note par ailleurs que le services de la dette qui comprend le remboursement du principal et les intérêts payés par l’Etat ivoirien, s’est contracté de 22,25% pour atteindre 2 127,7 milliards FCFA.

Rapporté aux recettes budgétaires hors dons de 5 918,8 milliards FCFA à fin 2021, il s’ensuit que le service de la dette a représenté 35,95% de celles-ci. En d’autre termes, le gouvernement ivoirien a consacré 35,95% de ses recettes publiques a consacré 35,95% de ses recettes publiques pour faire face à la charge financière de la dette.

Dr Ange Ponou

Publié le 12/04/22 17:52

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *